fastclemmy.com

Optimisé pour PDA

# 31-07-2003

Au risque de passer une nouvelle fois pour un trolleur [Définition], je vais expliquer mon point de vue sur la lisibilité d'un site web sur autre chose qu'un ordinateur de bureau.

En effet, parmi les arguments louables censés nous convertir tous aux standards du web, je mets en doute sérieusement celui qui consiste à dire : "un site bien conçu selon les standards du web sera consultable sur n'importe quelle plateforme : PDA, téléphone mobile, etc.".

Certes, un document HTML correctement construit aura toutes les chances d'être lisible sur ces supports, car même si le support des CSS sur les navigateurs est encore limité voire inexistant, on peut espérer que l'utilisateur pourra lire le site en mode texte. Le problème n'est donc même pas le rendu graphique : vu le temps que les navigateurs pour ordinateurs de bureau ont mis pour intégrer (presque) correctement le support des CSS, ceux pour PDA ont encore beaucoup de chemin à parcourir ! A quoi bon se démener à faire un design liquid si de toute façon le navigateur affichera au final le fichier en format brut ou presque ? Autant faire un site beau, optimisé pour une lecture sur un ordinateur de bureau. Il sera toujours temps, lorsque les CSS seront correctement supportées sur un PDA de faire une feuille de style spécifique pour ces petits écrans.

Mais outre l'aspect graphique, ce qui me chiffonne le plus dans le concept du site web sur PDA est que le concept-même me paraît aberrant. Il est inconcevable pour moi qu'un utilisateur recherche le même type d'informations quand il surfe sur son PC que quand il surfe avec son PDA : mode de consultation différent = contenu adapté. Prenons un site de restaurant par exemple : sur son PC, l'internaute pourra être intéressé de lire l'historique de l'enseigne, les coulisses de la cuisine, des recettes à faire chez lui; sur son Palm, sans doute en déplacement, l'utilisateur voudra plutôt accéder directement à l'information essentielle : les jours d'ouverture, le contenu de la carte, les prix, les coordonnées.

C'est en ce sens que je vois l'intérêt des CSS spécifiques pour les PDA : ne montrer que le contenu indispensable et accessible d'un coup d'oeil. Reste maintenant à attendre que les navigateurs pour PDA adoptent les CSS...

#xhtmlCSS

C'est décidé, un de ces jours (reste à déterminer lequel), je vais me mettre au jardinage.

#xhtmlCSS

Basse besogne

# 28-07-2003

Il est toujours amusant de voir que les atermoiements professionnels transcendent les différents métiers.

J'entendais ainsi une graphiste se plaindre l'autre jour du fait qu'elle allait être obligée de faire de l'exécution, c'est-à-dire de réaliser concrètement un document en le mettant en page dans QuarkXPress (dont le site est joli et valide XHTML transitional). Cette activité d'exé étant à ses yeux beaucoup moins noble que celle de la Conception et de la Conception graphique.

J'ai déjà entendu le même grief vis-à-vis de l'intégration HTML dans la bouche de développeurs ASP ou PHP. J'avais d'ailleurs moi-même une vision assez peu engageante de cet aspect de la création web. Devoir s'arracher les cheveux sur de tous petits détails, opérer des tâches répétitives afin de mettre en page correctement un site, voilà ce qu'évoquait pour moi le mot "intégration web".

Depuis que je me suis intéressé à la mise en page XHTML/CSS, tout cela a changé, bien sûr il faut toujours batailler un peu pour obtenir un rendu similaire sur les navigateurs principaux, mais la souplesse et la rapidité de cette nouvelle méthode de travail rendent le travail enrichissant, captivant, bref, intéressant. Il n'y a qu'à voir tout le talent et l'envie que transmettent des dizaines de personnes sur leurs weblogs pour se rendre compte que tout cela ne peut pas être considérer comme de la basse besogne mais au contraire du grand Art.

#conceptionWeb

Tout concepteur web est confronté à ce problème, même si ces noms ne lui sont peut-être pas familiers : il doit faire un choix entre Icy, Jelly ou Liquid.

Les sites web Icy ont une structure rigide. Ils occupent une taille fixe horizontale (généralement 760 ou 780 pixels pour tenir dans la résolution standard 800*600) et sont généralement calés sur le côté gauche de l'écran, quelle que soit la résolution. C'est par exemple la configuration du très respectable Le Monde.

Les sites web Jelly sont une déclinaison du modèle précédent : taille fixe mais centré sous toutes les résolutions, conservant ainsi, même dans les plus hautes un meilleur équilibre visuel.

Enfin les sites Liquid ont une taille exprimée en pourcentage qui fait qu'ils prennent toujours le même espace proportionnellement à la taille de l'écran disponible.

Certains gourous (auto-proclamés) voudraient nous faire croire que les mises en page Liquid sont la panacée pour les sites web. Bullshit.

  • Les personnes utilisant des hautes résolutions ont l'habitude des sites Icy ou Jelly et surfent la plupart du temps en mode fenêtré,
  • Le fait de se baser sur une résolution standard de 800*600, étant donné les statistiques actuelles sur le sujet est toujours d'actualité,
  • Les sites liquid sont globalement moches, les contraintes graphiques étant trop importantes (taille des images, répétitions, etc.),
  • L'argument "mon site est lisible aussi bien sur PC que sur mon Palm" est fallacieux. On ne cherche pas le même type de contenu quand on surfe sur un PC que sur un appareil nomade, d'où la quasi-obligation de faire une feuille de style spécifique pour les deux supports.

Autant de raisons qui font que personnellement j'ai opté pour la majorité de mes designs pour la tendance Icy : tailles maîtrisées, possibilités graphiques plus nombreuses. Ne reste plus qu'à convaincre mon commercial :-/

#conceptionWeb

Neodéception

# 22-07-2003

Dommage, je préférais le design précédent. :-/

#humeur

First post

# 21-07-2003

Hello World !

#nombril