fastclemmy.com

Et si le validateur du W3C faisait du mal à la promotion des standards ? Prenez-le comme une boutade si vous voulez, mais il me semble que cet outil stigmatise toute la rigueur et l'aridité de ceux qui en défendent la cause.

Je m'explique. Le mouvement de promotion des standards s'est accompagné sur de nombreux sites par l'apparition de ce logo Ce logo indique 

que le site est conçu selon les normes du W3C.

La plupart du temps, un clic sur celui-ci amenait à la page du validateur testant la conformité de la page en question, au mieux indiquait-il que la page était valide XHTML 1.0 strict, au pire listait-il une série d'erreurs absconces. Vous admettrez volontiers que cette démarche n'est sans doute pas la meilleure pour expliquer aux non-initiés le principe de la conception par blocs. Ainsi donc le validateur est devenu malgré lui bien plus qu'un simple outil de contrôle-qualité d'une page le parangon opposant les pro et les anti-standards, les uns raillant le côté rustique de l'outil, les autres s'évertuant à afficher le logo sur toutes leurs pages.

C'est oublier que la validation n'est à la limite qu'anecdotique dans la conception par blocs : que l'on oublie d'encoder une esperluette ou un attribut alt de description d'une image n'est pas grave en soi, c'est la démarche conceptuelle qui est importante. Bien plus que de simples conventions d'écriture, cette nouvelle façon de faire met en oeuvre des valeurs essentielles oubliées.

Ainsi on revient sur les excès passés en admettant d'une part que l'intégrité graphique sur tous les navigateurs est une illusion (le fameux web "au pixel près"), d'autre part que c'est de toute façon le contenu qui prime et qui doit être accessible à tous. Ceci n'implique pas une vision castratrice du web où il faudrait chasser toute créativité graphique ou technique (brûler Flash, les systèmes de navigation innovants, les fioritures graphiques, etc.), bien au contraire. L'XHTML/CSS est au contraire un nouveau terrain à explorer pour les webdesigners, car il permet toutes les fantaisies graphiques en offrant à ceux qui ne peuvent pas en profiter une version tout de même accessible. Offrir le contenu à tous et en y mettant la manière pour les navigateurs capables de le recevoir voilà bien ma vision de la conception web moderne.

#xhtmlCSS

Vos commentaires

Bobe -
Pour les logos de validation, je pense que c'est surtout un effet de mode et une sorte de fierté d'avoir enfin réalisé des pages bien codées. Une sorte de récompense en quelque sorte pour le débutant. Je suis passé par là moi aussi et maintenant, je ne les met plus car ça n'a pas vraiment d'intérêt. Si le gars veut vraiment vérifier mon code, il peut zieuter le code source de la page et/ou le passer au validateur si ça lui chante.

Quand tu dis:

«Vous admettrez volontiers que cette démarche n'est sans doute pas la meilleure pour expliquer aux non-initiés le principe de la conception par blocs.»

Je pense qu'il faut voir d'un autre coté l'aspect découverte, dans le sens où la personne va éventuellement se demander ce que c'est et peut être s'y interesser, etc. (Pour peu que le public visé par le site s'interesse déja un minimum au html). Donc à mon avis, il y a les avantages et les iconvénients.
Par contre, je suis tout à fait d'accord pour dire qu'il y a parfois des abus et que le validateur est utilisé comme unique argument par certains pour donner leur avis sur un site. C'est pas pour autant que je vais me sentir visé par les adeptes du tag soup (par opposition aux pro-standards) quand il stigmatise cette utilisation abusive du validateur.

bertrand - site -
Je n'ai jamais placé le logo de validation sur mes pages. Il n'apporte aucune information faisant sens pour mes lecteurs.

Par contre l'utilité de la validation est indéniable. C'est le seul moyen pour l'auteur de savoir si son texte est compréhensible en dehors du cas particulier de son environnement de développement.

Ceci dit je ne peut que te rejoindre dans ton constat d'une politique de communication conçu et réalisé par des ingénieurs sans capacité à communiquer.

Merci pour tes chroniques.

selarips -
c'est comme le diplome du bac, y a des gens qui l'affiche dans leur bureau à un endroit où on peut pas le louper alors qu'ils l'ont eu à l'arrache, et il y a d'autres gens qui ont eu leur bac avec les honneurs et qui ne le clament pas sur tout les toits parc'ils ont d'autres choses à afficher sur leur mur ou qu'ils n'en retirent aucune fierté

enfin, vu la tête du bidule, on peut pas dire qu'il y ait quelqu'un qui mette le bouton pour embellir son site

Denis Boudreau - site -
J'abonde dans le même sens que mes illustres collègues. L'intérêt d'afficher les logos du W3C est une mode passagère qui perd rapidement de son intérêt dès qu'on commence à prendre pour acquis notre habileté à coder des pages proprement. :)

À la minute ou je me suis rendu compte que je ne validais plus systématiquement mon travail (pas par manque d'intérêt, simplement parce que j'avais confiance en ce que j'avais codé), j'ai commencé à perdre intérêt en ces boutons. Dans la mesure ou les bonnes méthodes de travail sont inculquées, le besoin de le crier sur tous les toîts perd un peu de son intérêt. Autrement dit, on en revient à un moment donné.

Mon "affichage d'excellence" est d'abord devenu de simples liens textes (parce que faut avouer que c'est pas joli-joli), puis éventuellement des icônes de remplacement comme on en trouve maintenant partout et qui se prêtent à toutes les sauces. Finalement, je les ai fait carrément sauter. Mon contenu est le seul véritable gage de la qualité que j'offre. Sous le capot, le code est toujours prêt à se faire valoir.

Ce à quoi il faut faire attention, c'est la volonté de ne jurer que par la validation. C'est important, mais c'est pas le bout du monde. Il est très possible de coder conforme et quand même faire n'importe quoi. L'intégrisme et la radicalité à ce niveau sont questionnables, tout comme ils peuvent l'être dans n'importe quel autre domaine.

Anubis - site -
J'irais plutôt dans l'autre sens. Même si cette validation est aujourd'hui pour nous un passage presque optionnel, ce n'est pas le cas pour tout le monde.

La première fois que j'ai découvert ces icônes, j'étais fier de les arborer sur mon site, pour que chacun (principalement moi) puisse tester facilement ma validité.

Maintenant que j'ai acquis la connaissance du code conforme, je n'en ai plus besoin, mais n'ai-je pas retiré une information cachée dans mon site disant « Je valide ! Et vous ? »

C'est ce à quoi ce genre de tags servent, et c'est pourquoi je continue tout de même de proposer quelque part une fonctionnalité permettant de valider une page. Pour le moment, mon choix c'est porté vers les balises car elles sont plus discrètes, mais je conserve toujours un moyen rapide pour l'utilisateur (que je suis aussi) de valider mes pages.

Denis Boudreau - site -
Personnellemenet, la découverte des pnh et webdeveloper toolbar ont complètement évacué l'utilité de valider mon propre code facilement au clic d'une icône. Pour les utilisateurs qui veulent tester mon travail, c'est plus de misère, mais c'est un mal avec lequel je vis assez bien. :)

Ce que j'entends faire éventuellement (je réalise que je ne l'avais pas encore fait), c'est de modifier ma page consacrée à la conformité pour y ajouter un pan consacré à la validation :

http://cybercodeur.net/weblog/pages/conformite.php

ÇA, ce sera beaucoup plus parlant qu'ine icone... et j'y mettrai cetainement un lien de validation. :)

Anubis - site -
Je ne suis pas d'accord Denis. Même si l'utilité de ces icônes est tout à fait discutables pour nous, ils n'en reste pas moins qu'ils sont là, et qu'ils portent tout de même un petit caractère informatif.

Ce que j'explique, c'est que je suis venu au standards web par une simple icône « Site optimisé pour vos yeux » que je trouvait intriguante...

Un clic, et l'on se retrouve rapidement sur le site du Web Standard Project, « et là, c'est le drame »...

Alors on essaie les CSS... « Ouah c'est puissant ! »
Puis on passe à la validation... « C'est génial, mon code valide, je suis officiellement un développeur web, et plus un gros geek »
Enfin on s'attaque au design table-less, la sémantique, l'évangléisme, etc.

Ce tourbillon qui a fait de moi le développeur web que je suis vient tout simplement d'une de ces petites icônes que vous dénigrer...

Alors je ne pense pas que les autres soient si différents, donc à mon tour, je me dis que je pourrais peut-être faire réagir quelqu'un et le faire entrer à son tour dans le tourbillon.

Darken - site -
Les icônes du W3C sont certes laides, et moins utiles lorsqu'on sait mieux coder, mais il ne faut pas oublier que nous avons tous été débutants un jour.

Voir ces icônes quand je recommençais à tater du html m'a _énormément_ aidé. Cela m'a mis la puce à l'oreille sur le concept de validation, sur le W3C, les normes etc. Sans ces icônes moches, j'en serais peut-être encore à faire du tag-soup et à me tenir éloigné du Web.

Je ne mettrais sûrement pas ces icônes (ou des liens/images modifiées) sur un site professionnel, mais sur mon site perso, qui parle de temps en temps de standards web, je trouve que c'est une bonne chose pour les non-initiés qui viennent le visiter.

Darken - site -
Deux commentaires postés au même moment, et je constate que mon confrère Anubis a suivi le même chemin que moi :)

Denis Boudreau - site -
FastClemmy ça va ? Ça te dérange pas trop qu'on cause chez toi comme ça ? ;)

Les gars je suis tout à fait d'accord avec vous, c'est pourquoi je passe plutôt l'option vers une page explicative dédiée à la justification de la validation et tout le tralala, et non une simple icône approbative. C'est *justement* parce que je me rappelle très bien qu'une telle icône fut pour moi aussi la porte d'entrée vers le respect des normes que je m'efforce de trouver une solution encore plus complète et fonctionnelle, qui éviterait à des milliards (laissez-moi rêver ;) d'autres développeurs de trouver plusieurs réponses immédiatement, plutôt qu'un simple éveil de curiosité.

Vous me répondrez du tac au tac que cela ne devrait empêcher en rien l'apparition d'icônes quand même, mais je suis tanné de les voir... :)

Fastclemmy - site -
Non non Denis, ça me fait plaisir de voir que mes articles font réagir ;)

Concernant l'opportunité de mettre ce fameux logo ou non, finalement on est sur la même longueur d'ondes Denis. Ce qui est intéressant de signifier au visiteur c'est la démarche des standards et non pas la validité du code qui ne parle qu'aux initiés. C'est pourquoi un lien vers la page d'Openweb sur la démarche des standards me paraît plus judicieux.

Cela dit ce n'était que le premier aspect de ce log, la partie anecdotique ! ;)

Denis Boudreau - site -
Tu as raison FastClemmy, et si on nese penche que sur la première partie, c'est certainement parce que nous sommes d'accords sur la seconde... même si personnellement, je demeure trop obnubilé par l'importance de servir des pages valides à 100% même lorsque je sais pertinemment bien qu'une erreur d'oubli d'emcodage sur un & n'est pas la fin du monde -- remarque que l'oubli d'un alt me dérange déjà plus en tant que promoteur de l'accessibilité.

[ Voulf ] - site -
Je me dis aussi que ça dépend aussi de la vocation du site. Je m'occupe d'un site associatif. A priori une association a plus ou moins un rôle social, du mois pour ses membres si ce n'est pour une ville. Ainsi j'aime à mettre en avant le côté "standard" que je ne mets en avant sur le site d'un groupe.

Bobe -
Denis: «une erreur d'oubli d'emcodage sur un & n'est pas la fin du monde» Si si, si la page est servie en vrai xhtml :p

Bon, juste pour dire que je suis en phase avec ce que disent Denis et Clément en ce qui concerne la page expicative plutôt que les boutons de validation.

Denis Boudreau - site -
Ouais, vu comme ça Bobe, t'as tout à fait raison... si on sert du vrai XHTML, l'oubli d'un ampersand, c'est mortel :)

Ajouter votre commentaire